Voyage En Avion

Conseils de voyage dans le monde

Bucarest, plus roumaine que jamais

Se situant en Europe du Sud-est, la Roumanie est frontalière avec la Moldavie, l’Ukraine, la Bulgarie, la Hongrie et bien évidemment avec la Serbie. Mêlant diverses influences (slaves, occidentales, orientales et byzantines), la Roumanie a été victime de la folie de son dictateur, Nicolae Ceausescu.
Sur le plan touristique, cette destination se révèle attractive parce qu’elle est bon marché.

Outre les incontournables vestiges de l’ère communiste, ce pays recèle une myriade de trésors. Loisirs et tourisme ont plus que jamais la part belle dans ce pays de l’Union européenne au sein duquel la nature se veut généreuse et accueillante. Bucarest est à la fois la plus grande ville et la capitale du pays avec plus de 2 millions d’habitants. Dynamique et attrayante, la capitale regorge de centres d’intérêt.

Que faire ou visiter à Bucarest ?

Palatul Parlamentului

Accueillant le Sénat ainsi que la Chambre des députés, cet édifice en pierre de 350 000 m² s’appelait jadis la “Casa Poporului” (maison du Peuple) avant d’être rebaptisé “Palatul Parlamentului” (palais du Parlement) après la chute du dictateur. Construit sur ordre de Nicolae Ceausescu en 1984, ce bâtiment à l’architecture (extérieure) de style néo-classique ne verse pas dans la demi-mesure. D’aucuns le trouvent superbe tandis que d’autres fustigent sa laideur. Quoi qu’il en soit, le palais du Parlement vaut largement la peine d’être visité avec ses 1 100 pièces se répartissant sur 12 étages et son million de mètres cubes de marbre…

Musée du village roumain

Avec pas moins de 12 hectares de superficie au cœur de Bucarest, ce musée du roumain offre un retour dans le passé. Abritant environ 300 maisons et fermes ainsi que des églises, ce lieu pour le moins pittoresque permet de découvrir un univers rural. Théâtre de toutes sortes de manifestations culturelles, ses visiteurs ont tout loisir d’en prendre plein les yeux avec des chants et des danses folkloriques…

Baile Rece  (bains de boue)

Faisant la joie des curistes, la station balnéaire d’Eforie Nord propose des bains de boue pour la modique somme de 3 €. Les Roumains apprécient ce lieu de villégiature qu’ils fréquentent depuis le XIXe siècle.

Bran et son “château de Dracula”

Impossible de penser à la Roumanie sans évoquer Dracula ! Une immersion dans cet univers passe inexorablement par la visite du château de Bran. Juché sommet de la colline, dans le sud de la Transylvanie se trouve une forteresse construite au XIIIe siècle. La légende du Comte Vlad perdure à travers les siècles. Par la force des choses, ce château appartient de nouveau à la famille Habsbourg.

Brasov, le bastion de la Transylvanie

Il n’y a pas que des légendes de vampires en Transylvanie et Brasov en est le parfait exemple. Montagneuse et vallonnée, la cité médiévale de Brasov héberge une minorité hongroise. Ses festivals saisonniers (concerts, théâtres, fêtes de la bière…) ne manquent pas de séduire aussi bien les touristes que les locaux.

Au nord-est, en Moldavie

La Moldavie et ses incontournables monastères embarquent les voyageurs dans un conte enchanté peuplé de forêts et de cours d’eau. Résolument inspirée par la période byzantine, l’architecture des monastères est une invitation à toutes sortes de rêveries. Les joyaux du XVe siècle prennent tout leur sens avec quelques sites immanquables dont : Moldovita, Humor et Voronet (pour ne citer qu’eux).

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *