Voyage En Avion

Conseils de voyage dans le monde

Quand partir à Madagascar : la Grande Île au fil des saisons

« Madagascar, le pays où on boit une espèce de thé à base de riz qui noircit tous les fonds de casseroles. » Oui, pourquoi pas. Quoi qu’il en soit, Dago fait toujours chavirer le cœur des passionnés de voyage. Du Nord au Sud, le côté très nature de la Grande Île a tout le mérite d’être une destination de prédilection quelles que soient les saisons. Les amoureux de trésors fauniques et floristiques trouvent leur bonheur en longeant la mythique Nationale 7. Les adeptes de randonnées choisissent le paysage des montagnes à Isalo. Les fans d’équitations, quant à eux, préfèrent partir à dos de cheval pour en explorer chaque recoin. Le meilleur moment pour voyager à Madagascar ? C’est ce que vous allez découvrir dans l’immédiat…

Madagascar : destination de toutes les saisons

Que diriez-vous de vous mettre dans la peau d’un peintre pour voyager sur place ? Si vous deviez dessiner le pays du « mora mora » rythmé par les saisons, réfléchissez déjà à votre griffe d’artiste. « Tropicalement vôtre », excellent choix. Il est vrai que toutes les occasions sont idéales pour se lancer à la conquête des terres malgaches. En excluant la période cyclonique qui peut surgir dans le courant du mois de février, il reste toujours agréable de voyager au cœur de l’île. Sur votre toile, pensez à la douceur de la pluie venant arroser le tapis de la côte est malgache. Pour le décor du nord et nord-ouest, laissez le souffle de l’Alizé vous inspirer en faisant naître entre vos doigts le charme du climat équatorial. Du côté des Hauts Plateaux, la fraîcheur est maître des lieux bien qu’elle partage le piédestal avec un froid austral en hiver. En continuant vers le Sud, en direction de Tuléar, le tableau devient le théâtre d’un généreux soleil omniprésent.

Un été austral sur la Grande Île

Vous rêvez d’un voyage aux couleurs de l’été malgache ? Vous n’avez pas tort, Madagascar se montre sous son meilleur jour durant les mois de novembre jusqu’en avril. Le beau temps ne manque jamais au rendez-vous et la température tourne autour de 25 à 35 °C. Vers la fin du mois d’avril, avec un soleil généreux, les globetrotteurs se donnent rendez-vous à Nosy-Be, la fameuse capitale du tourisme de la Grande Île. Mai, l’incontournable pour se livrer à une expédition inoubliable au milieu du vert chlorophyllien des Parcs Nationaux. Avec son climat semi-désertique, dans la partie méridionale de Dago, vous danserez très rarement sous la pluie.

Partager les joies de l’hiver à Dago

Entre juillet et septembre, c’est la ruée vers l’île Rouge. Dans le doute ? Inutile de s’abstenir. Soyez-en l’heureux témoin en optant pour la fraîcheur de l’hiver austral. Aux alentours d’Andringitra, les montagnes s’entourent de brumes pour séduire les chasseurs d’émotions avec leur fidèle appareil photo. Quelque part à Antsirabe ou la ville d’eau, réputée pour son froid de canard, les touristes convoitent une halte bien-être, bien au chaud, au sein de la source thermale d’Andranomafana. Pour flirter avec le romantisme de Morondava au pied des baobabs, le trio juin, juillet et août sonne comme des vacances au soleil, cocktail de fruits exotiques à la main.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *